Photoblog de Caroline MOUREAUX, Photographe

Le site officiel : www.caroline-moureaux.com

Archive for juillet 2011

On n’est pas sérieux quand on a 17 ans…

with 2 comments

Cette image ne vous parlera pas. Elle restera cependant la trace d’un moment très rare. Un de ces moments, où le temps semble suspendu, où le corps entier paraît en plein flottement… un de ces moments où le sourire reste figé au milieu du visage… un sourire beaucoup trop fort pour que l’on puisse l’empêcher d’être.

Cette allée « backstage » de Musilac en sera donc la trace.
Je me rappelle de mes 17 ans. De mes découvertes et trouvailles du médium photographique. J’ai installé un agrandisseur dans ma chambre qui se transforme chaque nuit en véritable atelier de développement. Révélateur, fixateur… je développe mes négatifs, puis effectue mes planches contact, et enfin mes tirages les meilleurs sur papier. Je cherche, je teste, je tâtonne, je rate, je tâche de comprendre… ouverture de diaph, temps de pose, iso/asa, … avec bien souvent la voix de Ben Harper dans les oreilles.

Je me souviens de ce pari qui me semblait fou à l’époque : un jour, je le photographierais.
J’avais cette impression que  ce jour là serait une gloire, que je serais alors reconnue dans mon travail, une « gloire personnelle », une finalité en quelques sortes.

Cette photo.
Je viens de photographier Ben Harper. Je rejoins un ami dans la foule avec qui j’ai envie de partager une petite goulée de bière fraîche pour « fêter » ça. Je traverse cette allée. Les souvenirs me reviennent à la pelle, envahissent mon esprit. Le sentiment de mes 17 ans me revient… et me voilà, trentenaire, à sourire de ma jeunesse… de toutes ces croyances fougueuses que l’on se fait de la vie à cet âge-là. C’est beau finalement d’y croire. Photographier Ben Harper était à cet âge-là le comble du bonheur. L’aboutissement d’un rêve.

Je réalise alors le chemin parcouru. Les essais, les expériences heureuses, les échecs, les belles rencontres… et les mauvaises, ceux qui ne m’ont pas payée, ceux qui m’ont encouragée, ceux qui m’ont salie, jugée, conseillée… la route a été sinueuse mais tellement belle jusqu’à présent. Avec de beaux horizons. Toujours.

Photographier Ben Harper n’est pas une fin en soi. N’est pas une quelconque réussite, bien que je sois très fière de m’être tenue cette promesse. Car finalement, les promesses que l’on se fait à soi-même, c’est rare de les aboutir…

La boule dans la gorge. Le sourire, si grand, que l’on voudrait éviter de rencontrer quelqu’un que l’on connaît. Le boîtier est autour du cou. La photo sera ce qu’elle sera. Mais j’ai besoin de me souvenir de ce moment là.

Je partage.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités

Written by carolinemoureaux

17 juillet 2011 at 23:15