Photoblog de Caroline MOUREAUX, Photographe

Le site officiel : www.caroline-moureaux.com

Posts Tagged ‘Concert

This is the Rythm of the night… the night… oh yeah !

leave a comment »

Photo spécialement dédicacée à « Lolo » de la dream team 😉


Une soirée aux souvenirs des premières « boum ». Années Doc Martens, folie des pin’s et smiley, mire de la fin des programmes TV, premiers sons de techno (mais qu’est-ce que c’est que ce truc ?), également premiers Boys Band et des rappeurs gentils « Mais vous êtes fous ? ».

Oh oui !
Une soirée délirante, gaie, fraîche et colorée ! Le public n’a qu’une envie : rire, s’amuser et chanter ! Très fort… (et parfois très faux… aussi !).

Et puis, ces artistes sur leur retour, le sourire aux lèvres, les yeux pétillants… une nouvelle heure de gloire, pour ceux qui n’ont connu qu’un très bref, mais ma foi mémorable succès. Ces visages, ils sont beaux. Même si je ne suis pas fan de la plupart d’entre eux, il y a un « je ne sais quoi » très attrayant chez eux. Et puis, devant l’objectif, on n’hésite pas à venir jouer, taquiner, sourire, charmer…

Un vrai régal, un vrai don de soi. Merci… c’est dans la boîte…

PS/ Merci aux boules Quiès qui ont sauvé mes tympans lors de la venue sur scène des Worlds Appart. Note pour plus tard : une midinette trentenaire reste une midinette…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Written by carolinemoureaux

15 octobre 2011 at 19:54

On n’est pas sérieux quand on a 17 ans…

with 2 comments

Cette image ne vous parlera pas. Elle restera cependant la trace d’un moment très rare. Un de ces moments, où le temps semble suspendu, où le corps entier paraît en plein flottement… un de ces moments où le sourire reste figé au milieu du visage… un sourire beaucoup trop fort pour que l’on puisse l’empêcher d’être.

Cette allée « backstage » de Musilac en sera donc la trace.
Je me rappelle de mes 17 ans. De mes découvertes et trouvailles du médium photographique. J’ai installé un agrandisseur dans ma chambre qui se transforme chaque nuit en véritable atelier de développement. Révélateur, fixateur… je développe mes négatifs, puis effectue mes planches contact, et enfin mes tirages les meilleurs sur papier. Je cherche, je teste, je tâtonne, je rate, je tâche de comprendre… ouverture de diaph, temps de pose, iso/asa, … avec bien souvent la voix de Ben Harper dans les oreilles.

Je me souviens de ce pari qui me semblait fou à l’époque : un jour, je le photographierais.
J’avais cette impression que  ce jour là serait une gloire, que je serais alors reconnue dans mon travail, une « gloire personnelle », une finalité en quelques sortes.

Cette photo.
Je viens de photographier Ben Harper. Je rejoins un ami dans la foule avec qui j’ai envie de partager une petite goulée de bière fraîche pour « fêter » ça. Je traverse cette allée. Les souvenirs me reviennent à la pelle, envahissent mon esprit. Le sentiment de mes 17 ans me revient… et me voilà, trentenaire, à sourire de ma jeunesse… de toutes ces croyances fougueuses que l’on se fait de la vie à cet âge-là. C’est beau finalement d’y croire. Photographier Ben Harper était à cet âge-là le comble du bonheur. L’aboutissement d’un rêve.

Je réalise alors le chemin parcouru. Les essais, les expériences heureuses, les échecs, les belles rencontres… et les mauvaises, ceux qui ne m’ont pas payée, ceux qui m’ont encouragée, ceux qui m’ont salie, jugée, conseillée… la route a été sinueuse mais tellement belle jusqu’à présent. Avec de beaux horizons. Toujours.

Photographier Ben Harper n’est pas une fin en soi. N’est pas une quelconque réussite, bien que je sois très fière de m’être tenue cette promesse. Car finalement, les promesses que l’on se fait à soi-même, c’est rare de les aboutir…

La boule dans la gorge. Le sourire, si grand, que l’on voudrait éviter de rencontrer quelqu’un que l’on connaît. Le boîtier est autour du cou. La photo sera ce qu’elle sera. Mais j’ai besoin de me souvenir de ce moment là.

Je partage.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Written by carolinemoureaux

17 juillet 2011 at 23:15

Ces petits riens…

leave a comment »

Il y a d’abord eu ce large sourire, et ces yeux plissés pour me souhaiter la bienvenue.

Bienvenue dans un monde,  son « autre monde » dont il a rêvé si fort, qu’il en a fait danser les foules.

Il y a eu ensuite ces échanges, simples, avec une franchise déconcertante… il y a eu cette place privilégiée, cette accrédit’ comme on dit chez nous, en devant de scène. Il y a eu dès les premières minutes ces frissons sur mes bras, sa déclaration d’amour au public, son « retour » près d’eux, de nous.

Il y a eu ces accords de guitare, positionnés devant mon objectif… ce regard qui s’offrait aux prises de vues.

On ne se cache pas ce soir, on ne joue pas, on prend son pied et on assume. Merci.
Le plaisir de photographier, je l’ai chaque jour, mais ce soir, il y a quelque chose de particulier. Comme un flottement, on oublie le métier, la commande, on se laisse emporter, et les lumières, la foule, le son, les vibrations  nous emportent.

Merci pour la danse, le tourbillon qui me rappelle à quel point j’aime ce métier,  à quel point  j’aime garder une trace de ce fichu temps qui passe.

Et, « voilà, c’est fini… »

– Voir l’article du Dauphiné Libéré.

– Voir la galerie photo du Phare de Chambéry métropole.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Written by carolinemoureaux

20 juin 2011 at 12:31

Sa dernière séance…

with 4 comments

Monsieur Eddy. Quel bonhomme…

Je l’ai connu enfant, par les récits de mon père, en tant qu’ex-chanteur des « Chaussettes noires ». Ma trentaine commencée, j’ai l’impression que je rencontre ce soir un vieux tonton d’Amérique !  Bercée par « les yeux couleur menthe à l’eau », c’est quelques années plus tard que mon amoureux des années lycée écoutera sans relâche « Le cimetière des élephants « . Je ne peux donc parler de ce concert sans un petit retour dans la boîte à souvenirs… peut-être pas très objective, du coup.

Ce soir, Monsieur Eddy est de retour pour une dernière séance.  Où il revisitera les meilleurs moments de sa carrière du rock sauvage aux ballades, du blues à la chanson. Un grand homme je vous dis. Avec un regard de loup, prêt à vous bouffer et des yeux plein d’étoiles. Oui, des étoiles.

Un grand show, une voix familière et une lumière exceptionnelle… Parenthèse : mille mercis pour la lumière 😉 . Un réel plaisir de vous photographier Mr Eddy. C’était une bien belle dernière séance…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Written by carolinemoureaux

16 avril 2011 at 19:58

Une petite saga africaine…

leave a comment »

Un charmant espace au milieu des incisives… on appelle ça « les dents de la chance » paraît-il… la première rencontre fut un beau et éclatant sourire !

Un sourire et des yeux qui pétillent avant d’entrer sur scène. Et puis, au son des 1éres notes qui résonnent, le troubillon et les petits déhanchés s’enchaînent. L’ambiance est « caliente », la saga africaine fait son petit effet…

Très chouette spectacle… très belle rencontre, toute simple, humaine.
Et… merci pour le sourire !

A noter, une 1ére partie fort sympathique… avec le groupe « Flow ». Bien jolie découverte, merci m’ssieur-dame !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Written by carolinemoureaux

9 avril 2011 at 23:47

Femmes des années 80…

leave a comment »

Quelques images valent mieux que quelconque commentaire…

Parenthèse néanmoins pour ce bel échange avec un collègue photographe qui pratique et partage de mêmes idées sur le métier de photographe. J’en reparlerais plus longuement lors d’un prochain article, mais la profession se meurt… de part des pratiques stupéfiantes qui se normalisent…

Le coup de gueule… prochainement !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Written by carolinemoureaux

30 mars 2011 at 11:53

On the road again…

leave a comment »

Rencontre avec un personnage. Poète, musicien, contestataire, écorché, artiste, amateur de vodka, danseur, humain, que dis-je… humaniste.

Une soirée rythmée, salsée, revendicante, nostalgique.
Un grand homme, qui se laisse photographier, sans chi-chi. Et qui permet de croire, encore, que tout est possible !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Written by carolinemoureaux

19 mars 2011 at 17:02

La tendresse des fous…

leave a comment »

Le temps d’une soirée, le temps d’une répète’, le temps d’un concert… et d’un verre de Bordeaux.

Joli partage avec Da Silva et ses musicos… On me fait confiance, et me laisse entrer dans un univers très personnel. Une ambiance velours rouge râpé, un univers de loups enragés tendres et passionnés.

Écorchés vifs aux cœurs légers… la tendresse des fous, comme l’indique le nom de cette tournée…

Un vrai régal de jouer à la petite souris, d’être là sans être vue ou du moins sans faux-semblant.

Merci pour Le Carnaval…
Et pour le plaisir de photographier sans tabou ni interdit.

Le Carnaval par Da Silva

« L’ absence comme une soeur,
 la plus fidèle des compagnes,
 ma cavalière d’honneur…
Si la vie est terrible,
les journées peuvent être…
si belles. »
 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Written by carolinemoureaux

20 décembre 2010 at 19:59

So beautiful…

leave a comment »

« You are si beautiful… » les premières notes de piano résonnent, et la voix de crooner s’élève.

Waouh… je suis séduite. Une bien belle lumière. Sobre. Sans chichi, comme je les aime.

Un beau personnage ce M. Cocker.

Et… merci pour les étoiles, là, au fond de mes yeux.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Written by carolinemoureaux

24 octobre 2010 at 19:30

Shy’m & Maé : le Phare s’enflamme !

leave a comment »

Salle comble en ce 15 octobre, avec une ambiance… « caliente »…

Shy’m ouvre le bal et fait monter la pression en tremoussant du tutu, noir et dentelle s’il vous plaît. Une bien jolie plante dôtée d’une voix qu’on lui envie, quelques pas de danse et le ton est donné pour une soirée riche en émotions.

Et puis, mes tympans explosent… oui, il y a des oestrogènes dans la salle, et des cris aïgus et stridents… Chapeau messieurs/dames les secouristes, vous avez eu du travail dès les premières minutes du show…

Mesdames, mesdemoiselles, calmez-vous !!!
Certes le déhanché et les petits pas salsés sont au rdv, mais tenez-vous, enfin…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Written by carolinemoureaux

17 octobre 2010 at 21:16