Photoblog de Caroline MOUREAUX, Photographe

Le site officiel : www.caroline-moureaux.com

Posts Tagged ‘Reportage

« M »… le magnifique !

with one comment

IMG_8595_Copyright-Caroline_MOUREAUX

Pour moi, c’était LA presta de l’année.

Parce que bluffée suite à sa première venue au Phare en 2009, je n’ai cessé de suivre son actualité. Les échos et la presse disait de médiocres choses sur cette dernière tournée, ce dernier album. Je n’ai pas souhaité les écouter afin de me faire ma propre opinion… oh que j’ai bien fait !

La même énergie, la même passion, le même goût de cette transmission du plaisir.

Génialissime et grandiose ! L’homme en coulisse à l’allure pépère et hagard, se transforme une fois les pieds sur scène. Un véritable Gremlins qui passé l’heure, devient une véritable bête de rock ! Une traversée de salle en porté de foule sans interrompre les riffs de guitare… je suis bouche-bée.

Un show explosif, déjanté, festif et ultra-communicatif… J’M !

Written by carolinemoureaux

31 mai 2013 at 13:53

Port du casque obligatoire

with one comment

00_Copyright_Caroline_MOUREAUX

Suivi de chantier et constitution des archives photographiques de la réhabilitation de la Maison du Lac par la Communauté de Communes du Lac d’Aiguebelette.

C’est un exercice que j’apprécie particulièrement, car pour l’avoir déjà effectué pour d’autres projets, celui-ci mêle différents aspects que j’affectionne particulièrement. La rencontre humaine en premier lieu : différents corps de métier se croisent, s’entendent, se heurtent pour finalement aboutir à une réalisation commune. Il y a les métiers de terrain : les constructeurs, bâtisseurs, chefs de chantier, élagueurs, paysagistes… et les autres : architectes, administratifs, communicants, élus,… autant de rencontres, de partages, de cafés au coin d’un bureau ou sous une grue, en petite robe-talon ou bonnet, mitaines, nez rougi et vapeur de froid à chaque mot prononcé. Il y a des sourires, des regards, des images. Se faire petite et présente à la fois.

Il y a ensuite, les prises de vues réalisées hebdomadairement.
Le chantier sous tous ses angles : au ras du sol, au sommet d’une grue, du haut d’un point de vue, sur/sous la charpente, depuis le lac, depuis la montagne, à pied, en échelle, en parapente…
Les aléas de la construction, de la météo, mettre la main à la pâte pour faciliter une photographie, un rendu, un service. Un tel projet, or le béton et la ferraille, demande une sacrée coordination humaine pour un bel aboutissement.

Je suis la petite souris sur la chantier, la présence discrète pour les archives… il y a biensûr le rendu photographique, essentiel, mais également ce fourmillement d’individus, les différentes pièces pour que le puzzle soit complet… et réussi.

Pour suivre le chantier, c’est ici !

A suivre…

01_Copyright_Caroline_MOUREAUX

02_Copyright_Caroline_MOUREAUX

03_Copyright_Caroline_MOUREAUX

04_Copyright_Caroline_MOUREAUX

05_Copyright_Caroline_MOUREAUX

05B_Copyright_Caroline_MOUREAUX

06_Copyright_Caroline_MOUREAUX

07_Copyright_Caroline_MOUREAUX

08_Copyright_Caroline_MOUREAUX

09_Copyright_Caroline_MOUREAUX

11_Copyright_Caroline_MOUREAUX  12_Copyright_Caroline_MOUREAUX

 13_IMG_8052_Copyright_Caroline_MOUREAUX

14_IMG_9123_Copyright_Caroline_MOUREAUX

15_IMG_9139_Copyright_Caroline_MOUREAUX

16_Copyright_Caroline_MOUREAUX

17_Copyright-Caroline_MOUREAUX

Dans ma benz-benz-benz…

leave a comment »

Jeudi 25 octobre, Mercedes-Benz lançait son nouvel utilitaire urbain le Citan, avec une campagne imaginée par l’agence win-win qui a bousculé les codes traditionnels de la communication des véhicules utilitaires.

Le Citan (créé sur la base du Kangoo) se veut un utilitaire compact urbain qui revendique son statut premium (Mercedes-Benz oblige) tant en terme d’image, de qualité, de sécurité que de plaisir de conduite.

La campagne de lancement met l’accent sur ces valeurs distinctives, en rupture avec la concurrence et la communication « à la papa » des véhicules utilitaires.

Le fameux  « Bye bye les fourgonnettes » traduit la volonté de se différencier des autres utilitaires, ramenés justement à de simples « fourgonnettes ». C’est moderne et plein d’humour, avec des choix audacieux et radicaux en termes de design et de couleurs.

Et qui est-ce qu’on appelle pour les images de la soirée de lancement ? C’est Bibi !

Ce n’est pas publiable (respect du choix du client), mais c’est bon pour l’égo. Et la soirée fut fort belle !

 

Written by carolinemoureaux

30 octobre 2012 at 13:53

Boulevard des Airs

leave a comment »

Petit post consacré à la découverte d’un groupe – Boulevard des Airs – venu le temps d’une 1ére partie investir la scène du Phare.

Une première approche plutôt décontractée à l’arrivée dans les lieux, ça discute, ça sourit, ça s’éparpille… forcément, ils sont une petite dizaine et rassembler la troupe au complet me parait un vrai petit challenge perso. Après un petit rush vidéo, et leurs balances terminées, je prendrais place en devant de scène afin de découvrir davantage ce qu’ils ont « dans le bide » !
Me voilà bien surprise, par une musique « cuivrée », délicieuse et une énergie juste débordante.

La lumière est faible, très faible, trop faible… et les bougres, bon dieu, qu’ils sautillent !!!
Malheur que les prises sont difficiles, mais bonheur : ils donnent. Du sourire, de la chaleur, de l’énergie ! Une vraie bouffée d’air(s)…

Pour découvrir d’autres images, c’est ici !

Written by carolinemoureaux

26 octobre 2012 at 14:16

La Belle Soirée #3

leave a comment »

Cette soirée là s’appelle La Belle Soirée… et pour cause…

C’est la 3éme édition. Un plateau d’artistes, dans le cadre majestueux du théâtre antique de Vienne. Une soirée au rythme des découvertes.

Citizens, tout d’abord : belle énergie et beau contre-jour pour une presta photographique qui s’annonce corsée avec ce plein soleil qui arrive du fond de scène. Puis, la lumière du jour s’apaisera pour laisser place à une Catherine Ringer en pleine forme. Le soleil de cette soirée c’est elle ! Un véritable monstre de la scène. Elle n’a pas une énergie, mais plusieurs, qui cohabitent… à la fois rock’n’roll, touchante, gaie, ensoleillée, rageuse… un cocktail de vitamines – noires-blanches-grises – un véritable hymne à la vie, à l’amour. C’est accompagnée de son fils Raoul Chichin, qui reprend avec brio les tubes d’un papa parti bien trop tôt, qu’elle reprend les tubes des Rita qui obligent nos petons à cogner les pierres du théatre antique…

Puis, c’est un véritable travail de fourmis qui se déploie  à ciel ouvert avec un changement de scène remarquable… les petites mains travaillent, et elles le font bien.

Et c’est au tour de la poupée…
Un sourire en guise de mot d’accueil, qu’on ne s’y trompe pas : la petite silhouette aux allures de petite fille sage est une grande au caractère bien affirmé. Un visage de cire et des yeux trop grands pour elle : elle a 2 pastilles rondes d’un bleu éclatant qui témoignent de sa passion et de son enthousiasme d’être ici. Une voix cristalline et ample dans un tout petit corps… Bluffée, je suis bluffée…

Tout simplement jolie, non de sa plastique ma foi frôlant la perfection, mais de son énergie et de son naturel enthousiasme.
Selah Sue, c’est une étoile qui monte, qui monte…


Et encore merci à mes partenaires de soirée… et à toute la bourgeoisie qui boit du champagne…

Written by carolinemoureaux

2 août 2012 at 17:14

Mickaël… sort de ce corps !

leave a comment »

J’ai des tas de reportages à vous faire découvrir…

Mais mon activité photographique va bien, très bien, trop bien… et je n’ai plus le temps de m’occuper de mes canaux de com’ et de partage. Je cours, je cours, je cours… tel un petit furet aux travers de diverses commandes photo, avec une météo capricieuse n’arrangeant pas mes plannifications !

Alors, juste pour vous faire patienter, avant de partager avec vous  tout plein de nouveautés, voici la révélation de la soirée de la veille…

Le Thriller live… La célébration du King of the Pop.
Un petit public (700 personnes) mais composé de vrais fans qui sont venus faire revivre la légende.
Dès les premiers morceaux, le public est déjà debout. Le show commence par les Jackson 5 qui entonnent « ABC » avec leur pantalon en pattes d’éléphant, se poursuit par les Jacksons en tenue disco par « Shake your body » pour s’épanouir enfin dans un feu d’artifice sans fin de hits des années solo de la pop star : « Beat it », « Thriller », « Bad », « Billie Jean », etc.

Un spectacle étourdissant de plus de 2 heures réunissant danseurs, chanteurs et musiciens en live pour la célébration de LA légende de la Pop.

Mickaël…
Sort de ce corps !!!

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Written by carolinemoureaux

19 mai 2012 at 15:41

Majestueuse Irlande…

leave a comment »

En ces températures glaciales, les irlandais sont venus réchauffer le cœur des savoyards au Phare. Une ambiance festive et chaleureuse, aux sons de la cornemuse et des violons, quelques musiciens survoltés ont fait tournoyer la troupe de danseurs « Irish Legend ». Un véritable voyage en terres irlandaises.

PS/ Mille mercis au 5 demoiselles multicolores pour la douceur et le miel pour les oreilles…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Written by carolinemoureaux

15 février 2012 at 15:22

La mort du cygne…

leave a comment »

Tenue de rigueur ce soir au Phare.
Par terre de chaises, chuchotement d’avant spectacle, le ton est donné.

En coulisses, il y a des tutus égarés, des ballerines pendues aux radiateurs, et des corps sportifs qui s’étirent, se concentrent, sourient, et se retirent dans leur silence.

Il y a les premières notes… un orchestre en devant de scène qui nous emporte, que dis-je nous transporte par les notes de Tchaïkovski. Puis les danseurs, danseuses  nous ont offert une exécution parfaite de mouvements dans une grâce indéfinissable. Un univers cotonneux… me voici les yeux pétillants d’étoiles, enveloppée dans un cocon de velours.

C’est beau la danse.
Féerique, majestueux, tout juste grandiose.

C’est en fin de spectacle que je me suis aperçue que mon menton s’en était détaché de ma mâchoire…
Grande classe…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

PS/ Kiki, rassures-toi, « ta mort du cygne » restera TOUJOURS la plus belle à mes yeux…

A fond la forme…

leave a comment »

Pour le lancement de sa nouvelle plaquette, Cap Forme a besoin d’un petit coup de projecteur et de belles images…

C’est une ambiance rythmée, une salle comble de sportifs/sportives et 3 coachs sourire aux lèvres  qui m’accueillent pour des prises de vues de séances collectives.

Mission n°1 : se frayer un chemin parmi les haltères se déployant à vive allure à hauteur de mon visage (oui… je suis petite). En d’autres termes : éviter de se faire casser le nez !

Mission n° 2 : apprivoiser ce satané projecteur/stroboscope qui altère les visages de mes modèles du jour et abîme à rythme cadencé tous mes jolis réglages…

Mission n°3 : tâcher de se faire oublier pour ne pas troubler ces jeunes gens…

3 séances se dérouleront dans ce même espace. Ambiance cadencée pour le Body Pump, plus zen pour le Body Balance et carrément « Rocky » pour le Body Combat…
Une bien belle ambiance, une  équipe fort sympathique… et des images pour revivre tout cela !

Et petit clin d’œil réciproque à Monsieur Arnaud pour son article !

Written by carolinemoureaux

6 février 2012 at 13:48

Moralité : se laisser surprendre.

leave a comment »

Parce qu’un métier passionnant n’est pas à l’abri des jours « traînent la patte »…

Il suffit d’une nuit non-guérisseuse, d’un coup de bourdon, d’une envie de « aujourd’hui, je reste sous la couette » ou que dis-je, d’une incroyable flemmardise aiguë pour qu’une journée de presta se transforme en une envie soudaine de téléportation dans le passé : « Maman,  j’ai une otite, je ne peux pas aller à l’école »…

Oui, sauf que les arrêts maladie n’existent pas pour les entrepreneurs… et que chaque journée non travaillée = tout ça en moins à la fin du mois… et qu’un engagement client EST un engagement client. Point. Pas le choix. Douche bougonne.  Café express. Matos sur le dos (aïe, au fait, mon dos). K-way de rigueur (non, ce n’est pas pour le plaisir, il pleut). Ronchonchon. C’est partie…

Il fait froid. C’est humide. Je passe la moitié de mon temps à nettoyer et sécher mon boîtier… Journée grisaille, merdique. Enchaînements de petites galères. Pas si graves mais le cumul fait que tout de suite, c’est beaucoup moins drôle.

Et puis, fin de journée… Arrivée dans le lieu.
Juste envie de faire demi-tour (« je vous assure, j’ai une otite ! »), mais la raison l’emporte et le caprice s’éteint petit-à-petit. Grâce à eux.

De belles surprises. Wahou… de très belles surprises.
Ils sont les lauréats de la 1ére édition du Casting 2011 organisé par le Crédit Agricole des Savoie (qui cela dit au passage a tenu sa promesse : faire émerger des jeunes musiciens savoyards). Et du talent, ce soir, il y en a.

« Benoit Métral » et les « Welling Walrus » (ça, c’est pour la pub !) ont été les gagnants de ce casting. Genres musicales variés, certes… mais une énergie réciproque. L’envie et le plaisir d’être en scène. Et ce plaisir là, ce soir, ils me l’ont partagé. L’otite est soignée, les tympans sont comme neufs et le plaisir de la photographie englobe tout le reste. Choix de cadrage, conditions de lumière variées, énergie à saisir… tout les ingrédients sont là.

Le pied, je vous jure… Le pied !

La soirée s’est terminée par un petit concert privé des Naïve New Beaters… tenue pull jacquard obligatoire.
De la graine de jeunes talents, j’vous dis !

Ce diaporama nécessite JavaScript.